27 mai 2012

Le Journal


Auteur: Anne Frank, Genre: Témoignage, Pages: 349

Résumé: Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu'en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s'installent clandestinement dans " l'Annexe " de l'immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés
sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l'un des plus émouvants sur la vie quotidienne d'une famille juive sous le joug nazi.

Mon avis: Ce livre a été classé comme témoignage, mais il allie à la fois témoignage, jeunesse, roman historique, romance et drame. C'est un livre qui m'a bouleversé par ses vérités et par ce personnage cette personne courageuse, forte, intelligente et talentueuse qu'était Anne Frank. Elle aurait certainement pu devenir une auteur accomplie. C'était une forte tête extrêmement sensible et pleine d'ambition. Mais surtout, pour l'avoir lu la première fois à l'âge de 14 ans, c'est aussi une jeune fille auquelle on peut s'identifier car s'il est question de la guerre, de l'histoire, de cette annexe où elle et ses proches ont dû se cacher pendant trois ans, il est aussi question de la vie qui commence à prendre tout son sens (ou pas) dans la tête d'une adolescente encore à la recherche d'elle-même. Comme chaque personne à l'adolescence, elle se pose de tas de questions sur l'amour, l'avenir, les parents, les conflits, le sexe, ... et confie toutes ses peurs et ses angoisses à Kitty, son journal.
Il faut se rendre compte d'une chose quand on lit ce livre: Anne Frank ne pensait pas qu'un jour ses écrits sortiraient du cadre très privé de son journal intime, c'est donc avec énormément d'honnêteté et de transparence, sans gêne ni artifices, qu'elle raconte son histoire. Ce qui permet au lecteur d'être tout à fait imprégné de ce qu'elle a été, et qui fait qu'on s'attache à elle.

Plus: Il a eu également certaines reproductions au cinéma du Journal d'Anne Frank. Quant à l'image qui accompagne ma chronique, j'ai préféré mettre une photo d'elle plutôt que l'une des nombreuses couvertures du journal. :)

Ma note: Je m'abstiendrai cette fois-ci. Difficile de mettre une note à un livre qui n'aurait jamais dû être publié. Mais j'ai a-do-ré (et pleuré encore une fois) !


Pas de nouvelles chroniques avant jeudi. Alors bon début de semaine,
et bonnes lectures !

26 mai 2012

Le Parfum


Auteur: Patrick Süskind, Genre: Drame, Pages: 279

Résumé: Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n'avait besoin de rien. Or, ce monstre de Grenouille, car il s'agissait bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l'univers, car "qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le cœur des hommes". C'est son histoire, abominable... et drolatique qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman qui, dès sa parution, eut un succès extraordinaire et est devenu très vite un best-seller mondial.

Mon avis: Un livre qui, encore une fois, m'a transporté. D'un autre côté, je ne vois pas vraiment l'intérêt de vous parler de livres que je n'ai pas aimé. :)
Le plus dérangeant dans cette histoire, c'est qu'on suit le parcours d'un être odieux, voire écœurant, sans mœurs ni sentiments, mais qui possède ce formidable don qu'est la connaissance absolue des odeurs. L'auteur montre que chaque émotion, chaque sentiment que nous ressentons et le résultat d'une odeur: l'amour, la colère, la souffrance. On est transporté dans un monde de parfums, avec un lexique toujours adéquate, diversifié et une écriture fabuleuse.
Ce n'est bien sur pas une histoire heureuse. Il s'agit avant tout de l'histoire d'un meurtrier, qui suit un parcours plus qu'étrange pour parvenir à son projet ultime (que je ne dirais pas bien évidemment). La fin est tout à fait surprenante mais je n'en attendais pas moins d'une histoire comme celle-là. Un classique à lire absolument.

Plus: Tom Tykwer a fait une adaptation au cinéma du Parfum, qui ne m'a vraiment pas déçu pour un livre que j'ai autant apprécié. Cependant, j'ai trouvé qu'il avait fait de Grenouille un personnage trop humain par rapport au personnage de Süskind qui l'associait à "une tique".

Ma note: 5/5 [ rien à redire ]

24 mai 2012

L'Arrache-coeur


Auteur: Boris Vian; Genre: Contemporain; Pages: 222

Résumé: Voilà un coin de campagne où l'on a de drôles de façons ... la foire aux vieux, par exemple. Curieuse institution ! On sait bien aussi que tous les enfants peuvent voler comme des oiseaux dès qu'ils étendent leurs bras - mais est-ce une raison suffisant pour les enfermer derrière des murs de plus en plus hauts, de plus en plus clos ? Le psychiatre Jacquemort se le demande - puis ne se le demande plus, car il a trop à faire avec la honte des autres, qui s'écoule dans un bien sale ruisseau. Mais nous, qui restons sur la rive, nous voyons que Boris Vian décrit simplement notre monde. En prenant chacun de nos mots habituels au pied de la lettre, il nous révèle le monstrueux pays qui nous entoure, celui de nos désirs les plus implacables, où chaque amour cache une haine, où les hommes rêvent de navires, et les femmes de murailles.

Mon avis: Après J'irai cracher sur vos tombes et L’Écume des jours, je me suis replongée avec plaisir dans le monde atypique et surréaliste de Boris Vian. Un monde plein de symboles et de fantaisie où le mois de juillet - juillembre dans le livre - se compose de 314 jours et où l'on psychanalyse des chats. Mais aussi un monde sombre et cruel où les mères enferment leurs enfants, où les hommes vendent leur honte et leurs vieux, où les psychologues se moquent du malheur de leurs patients. Tout comme L’Écume des jours, le mobilier et la nature prennent vie en fonction des sentiments des hommes: Vian aurai-il placé l'homme au centre du monde ?
J'ai retrouvé dans ce livre l'écriture simple, voir crue, de cet auteur donc je suis définitivement fan et ne suis pas déçue du voyage. C'est encore une fois un livre qui porte à réflexion, et j'adore ça !

Conseil: Amateurs de contemporain, de décalé ? Ce livre est fait pour vous :)

Note: 4/5 [ Je n'ai pas mis la note maximale car j'ai deviné la fin avant qu'elle n'arrive ... Toute petite déception. ]

Citation: "On a tort de dire les yeux fermés, ferranta le maréchal. On n'a pas les yeux fermés parce qu'on met les paupières devant. Ils sont ouverts dessous. Si vous roulez un rocher dans une porte ouverte, elle n'est pas fermée pour cela ; et la fenêtre non plus d'ailleurs, parce que pour voir de loin c'est pas des yeux qu'on se sert, et, donc vous ne comprenez guère les choses."

22 mai 2012

Des fleurs pour Algernon


Auteur: Daniel Keyes, Genre: Science-fiction, Pages: 252

Résumé: Algernon est une sourie de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour les facultés supérieures d'Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d'un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l'état de bête.

Mon avis: Par où commencer ... Un livre coup de cœur. C'est étrange parce que j'ai dû lire ce livre dans le cadre du lycée en seconde, et c'est la première fois qu'un livre étudié en cours m'a plu autant. L'histoire est racontée sous forme de comptes-rendus écrits par Charlie dans le cadre de l'expérience scientifique (donc avant, pendant et après l'opération qui le rend intelligent) et on suit toute son évolution vers le monde de "l'intelligence". On voit à travers ses yeux, qui sont au départ les mêmes qu'un enfant de huit ans, des yeux pleins de rêve, d'espoir et de pureté, sa découverte du monde tel qu'il est réellement dans le monde des adultes: froid et terne (selon moi, c'est quand même l'avis qui se dégage du livre). Et la chute consciente de son intelligence ... Impossible de ne pas pleurer durant les derniers instants. C'est vraiment extraordinaire comme l'auteur a réussi à pénétrer dans l'esprit de cet être compliqué, torturé, de décrire si bien ses émotions et de réussir avec énormément de fluidité son changement de personnalité, entre le moment où il est "simple d'esprit" et le moment où il devient intelligent. Il n'y a pas vraiment de suspense car l'histoire est plus ou moins racontée dans le résumé, mais le véritable intérêt de ce livre se trouve dans l'aspect symbolique et psychologique de l'histoire.
Une formidable lecture que je vous recommande fortement ! Croyez moi, vous ne serez pas déçus. :)

Plus: Il y a eu une adaptation de cette histoire pour un téléfilm de David Delrieux, qui s'appelle également Des Fleurs pour Algernon, mais sincèrement ça n'ait pas à la hauteur du livre.

Note: 5/5

20 mai 2012

La Mécanique du coeur

Auteur: Mathias Malzieu, Genre: Conte, Pages: 155

Résumé: Édimbourg, 1874: le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve. Depuis lors, il doit prendre soin d'en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d'une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve.

Mon avis: Une jolie histoire pleine de charme où l'on reconnait le style décalé et fantastique de Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionysos (je vous mets des extraits de certains de ces morceaux dans "Lire en musique"). On plonge dans un univers à la Tim Burton, avec une approche à la fois sombre et magique, mélangé au côté décalé et un peu cru de Boris Vian. Un livre qui ne pouvait donc que me plaire. C'est une histoire garnie de messages et de symboles sur l'impact que peut avoir l'amour sur les hommes et les femmes. Et cette horloge ... Rien n'aurait pu mieux décrire l'aspect fragile et précieux (Le temps est précieux non?) du cœur.
Un petit regret ? Je n'ai pas vraiment accroché avec le personnage de Miss Acacia, "la petite chanteuse andalouse" dont Jack est amoureux. Mais ça n'enlève rien à la qualité du livre, et au plaisir que j'ai eu à le lire !

Mon conseil: Un livre parfait pour l'été :)

Ma note: 4.5/5

18 mai 2012

Saga Twinkle stars: Le chant des étoiles


Auteur: Natsuki Takaya, Genre: Manga, Nombre de tomes: 11

Résumé: Sakuya vit avec son cousin Kanade qui est également son tuteur. Quand elle est triste, la jeune fille aime regarder les étoiles pour se réconforter. Mais le jour de ses dix-huit ans, sa vie sera bouleversée par l'apparition d'un étrange garçon lors de sa soirée d'anniversaire. Qui est-il ? Et quelles sont ses véritables intentions ?

Mon avis: Bon. Quand je me suis lancée dans la lecture de ce manga, c'est parce que j'avais été conquise, le mot est faible, par une autre saga de cette auteur: Fruits Basket (une petite merveille pour les amoureux du fantastique allié à la romance et à la culture japonaise). Dans cette histoire, c'est tout de même un peu plus terre à terre. Mais Natsuki Takaya sait toujours aussi bien décrire les émotions de ces personnages, conserver l'intrigue qui nous maintient en haleine jusqu'à la fin, et nous faire rire (certains passages sont vraiment drôles !). Sans parler de sa façon de dessiner que j'adore !! Mais pour être honnête, j'ai été assez déçue. Peut-être parce que l'enthousiasme pour Fruits Basket ne m'a pas permis d'être objective, mais j'ai trouvé que pas mal de choses se répéter: Sakuya, le personnage principal, ressemble beaucoup trop à Tohru, le personnage principal de Fruits Basket, certains passages se ressemblent et la morale qui ressort m'a paru bien trop réchauffé. J'ai tout de même suivi cette saga du début à la fin, mais sans beaucoup d’entrain je dois dire.
Vous me direz surement que si tellement d'éléments sont similaires, Twinkle Stars aurait du me plaire. Eh bien non ... L'intrigue reste tout de même différente, et j'ai trouvé celle-ci bien plus creuse, voire banale. Cela reste bien évidemment mon avis, et je le répète, la pépite Fruits Basket a peut-être dû fausser mon jugement.

Ma note: 2.5/5

Mais je suis curieuse d'avoir votre avis ! L'avez-vous aimé ?
Aviez-vous lu Fruits Basket avant ?

Faut-il manger les animaux ?


Auteur: Jonathan Safran Foer, Genre: Essai sociologique, Pages: 362

Résumé: Comment traitons-nous les animaux que nous mangeons ? Convoquant souvenirs d'enfance, données statistiques et arguments philosophiques, Jonathan Safran Foer interroge les croyances, les mythes familiaux, et les traditions nationales avant de se lancer lui même dans une vaste enquête.
Entre une expédition clandestine dans un abattoir, une recherche sur les dangers du lisier de porc et la visite d'une ferme où l'on élève les dindes en pleine nature, J.S. Foer explore tous les degrés de l'abomination contemporaine et se penche sur les derniers vestiges d'une civilisation qui respectait encore l'animal.
Choquant, drôle, inattendu, ce livre d'un des jeunes écrivains américains les plus doués de sa génération a déjà suscité passions et polémiques aux États-Unis et en Europe.

Mon avis: Un livre révolutionnaire ... Et je ne mâche pas mes mots. J'ai longtemps pensé à devenir végétarienne, et ce livre m'a conforté dans cette démarche: je le suis aujourd"hui. Ne vous y trompez pas, ce n'est pas un livre en faveur du végétarisme (bien que l'auteur le soit) mais un recueil sur des faits, des chiffres désastreux et des actes monstrueux. Plusieurs fois j'ai eu la nausée en lisant ce que faisait l'élevage industriel sur les animaux que nous mangeons: des actes de tortures sans raison aucune, des conditions de vie désolantes, ... De quoi en faire des cauchemars et vous dégoutez de notre société. Savez-vous que la taille d'une cage d'une poule pondeuse est inférieure à la taille d'une feuille A4 ? Que certains filets de pêche sont aussi long que l'écart entre le niveau de la mer et la dernière couche de l'atmosphère ? Ces filets dépeuplent nos océans. Un livre coup de cœur, bien qu'il soit loin d'être agréable à lire. J'ai mis plusieurs semaines à le finir car je ne voulais pas le lire de façon horizontale. Mais malgré les horreurs que l'auteur raconte, je ne peux que vous le conseiller: c'est une véritable ouverture d'esprit et un appel à l'humanité.

Conseil: Ayez le cœur bien accroché ! :)

Ma note: 5/5

Citations: "Si plus rien n'a d'importance, il n'y a plus rien à sauver."
"Si nous devions un jour découvrir une forme de vie plus puissante et intelligente que nous, et qu'elle nous considère comme nous considérons les poissons, quelle serait notre argumentation contre le fait qu'on nous mange ?"
" [...] l'omnivore totalement non sélectif [...] passe pour plus sensé socialement que le citoyen qui s'efforce de manger sans nuire à la société."
"Il est toujours possible de réveiller quelqu'un qui dort mais aucun vacarme ne réveillera quelqu'un qui fait mine de dormir."

Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi



Auteur: Albert Espinosa, Genre: Contemporain, Pages: 255

Résumé: Madrid, 3 heures du matin. La mère de Marcos, une célèbre chorégraphe, est morte la veille - et pour lui, sans elle, rien ne peut plus être comme avant. Il nous parle du sommeil, des rêves, du bien que cela lui procure en attendant le médicament qui lui permettra de ne plus jamais dormir.
Marcos a un don: il voit dans les souvenirs des gens, et la police fait souvent appel à lui. Aujourd'hui, on lui demande d'examiner "l'étranger", pour tenter de découvrir son passé et sa véritable identité. Leur rencontre se révèle surprenante car ils possèdent le même don. Ayant inversé les rôles, "l'étranger" le supplie de l'aider à s'échapper.

Mon avis: Un roman futuriste, pleins de messages et d'émotions. Je l'ai lu, même dévoré, en deux heures. L'auteur nous tient en haleine jusqu'à la fin: au début, on ne comprend pas trop de quoi il s'agit, énormément d'informations nous tombe dessus sans qu'on y trouve vraiment de lien. Mais au fur et à mesure de la lecture, l'histoire prend tout son sens. Ce que j'ai trouvé fabuleux c'est qu'en une seule phrase, la toute dernière phrase du roman, tout devient clair et on comprend tout de suite ce que l'auteur a voulu montrer dans son œuvre.

Conseil: On a tous la fâcheuse manie de lire les derniers mots de certains romans ... Ne le faites pas pour celui-là, ça gâcherait tout le suspense ! :)

Ma note: 4/5

Enchantée !



Bienvenue sur ce nouveau blog tout frais, tout neuf. :)
J'ouvre cette page internet pour partager avec vous une de mes plus grandes passions: la lecture. Ici vous trouverez les livres que j'ai pu lire, mes avis et mes découvertes. Comme sur Livraddict, j'aime pouvoir communiquer avec les autres passionnés de lecture, donc j'attends avec impatience tous vos commentaires !

A bientôt sur Deslivres-Etnous.