28 juil. 2012

La ballade de l'impossible


Auteur: Haruki Murakami, Genre: Contemporain & Drame, Pages: 446

Résumé: Au cours d'un voyage en avion, le narrateur entend une chanson des Beatles: Norwegian Wood. Instantanément, il replonge dans le souvenir d'un amour vieux de dix-huit ans. Quand il était lycéen, son meilleur ami, Kizuki, s'est suicidé. Kizuki avait une amie, Naoko. Ils étaient amoureux. Un an après ce suicide, le narrateur retrouve Naoko. Elle est incertaine et angoissée, il l'aime aussi. Une nuit, elle lui livre son secret, puis disparaît...

Mon avis: Cela faisait bien longtemps que je voulais lire Murakami, et que ce roman s'impatientait dans ma Pile à Lire. Mais avant de me lancer dans cette petite brique de 450 pages, j'avais commencé par lire une petite nouvelle de cet auteur tant reconnu au Japon et en Occident: Sommeil, l'histoire d'une femme n'arrivant pas à dormir pendant dix-sept nuits (pour faire rapide). J'avais aimé l'écriture, les pensées vraiment profondes et les références culturelles de Murakami et m'étais donc lancée sans trop d'inquiétude dans La ballade de l'impossible. Et quel merveilleux voyage !
On suit le chemin semé d'embûches de Watanabe, personnage mystérieux et solitaire, de Naoko, jeune fille naïve et brisée, de Reïko, femme courageuse et réfléchie, de Nagasawa, imperturbable et égoïste, et tant d'autres ! Des personnages extrêmement bien travaillés par l'auteur, qui essaie de s'en sortir dans un monde parfois cruel où la mort semble être à la fois la cause et la solution de bien des souffrances. J'ai tout bonnement adoré de me plonger dans les pensées de Watanabe qui essaie simplement de trouver un peu de stabilité à sa vie, et pourtant ça n'a pas été une lecture facile. En effet, c'est un drame. Dans ce monde aussi représentatif du notre, on se rend compte que les happy end n'existent pas et il m'ait régulièrement arrivé durant ma lecture d'être triste, dérangée et fatiguée de toute la souffrance que dégage ce roman: la recherche du bonheur est réellement une ballade de l'impossible. Je referme aujourd'hui cette histoire avec soulagement et admiration, et je ne manquerai pas de continuer ma découverte de cet auteur formidable. C'est un coup de cœur, et peut-être le début d'une histoire d'amour avec Haruki Murakami.

Ma note: 5/5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire